• article nath nolwen leroy et seal  Mon coup de coeur remonte à une semaine c'était un très joli moment lors de la soirée des NRJ Music Award , deux artistes nous ont offert un duo tout en douceur et tendresse. Il s'agissait de Nolwen Leroy et Seal dans l'interprétation de "Let's stay togetherde. Deux timbres de voix qui n'en faisait qu'un un bel instant de tendresse et de complicité!!!.(Célange)

     

     


    2 commentaires
  • austra_410879246_north_554x

    J’ai craqué pour Austra, un groupe découvert récemment, notamment grâce aux articles très intéressants de mon ami blogueur espagnol el gatokilo.
    Austra est un groupe canadien originaire de Toronto, courant 2011 ils ont sorti leur premier album Feel it Break. Il s’agit d’un trio electropop composé de Katie Stelmanis au chant, Maya Postepski au percussions et de Dorian Wolf bassiste. Katie, la chanteuse à débuté dans la musique très jeune dans une configuration classique et opéra, cela s'entend et c’est ce qui donne à Austra son cachet et son originalité.
    On peut dire sans équivoque qu'Austra, comme de très nombreux jeunes groupes :  Ladytron , The chromatics, The golden filter etc… a de fortes influences new wave, mais apporte une nouvelle fraicheur et jeunesse à ce genre souvent décrié par les ayatollahs du dogme rockn'rollien. Japan, Visage, Depeche mode ou Omd bénéficient de dignes héritiers, pour ce qui est d’Austra , la belle et envoutante voix de la chanteuse y est pour beaucoup. La signature vocale de Katie est aussi marquée que celle de Kate Bush ou Lene Lovich et sa formation classique lui permet des variations et des vocalises que l’on ne retrouve pas souvent dans ces nouveaux groupes dont les chanteuses possédent des voix légères et aériennes mais souvent assez linéaires.

    austra-group-low-1bisfuj


    Une majorité de gens dénigrent joyeusement la musique électronique, et mélangent tecno, new-wave ou tout autre utilisation du synthé dans un groupe pop-rock. Pour beaucoup le synthé est l’instrument du diable, froid, artificiel et technologique par opposition à la guitare, batterie ou autres instruments plus classique. Pour ma part je considère bien au contraire que les synthétiseurs apportent toute une infinité de sentiments ou émotions que les intruments traditionnels ne peuvent transcrire. Chacun sa sensibilité, mais je vois parfois les anti-synthé primaires comme les accros du clavecin qui ont vu débarquer le piano, les afficionados de la guitare séche qui considérent une guitare electrique comme un objet de torture pour les oreilles ou les gardiens de la peinture académique qui se moquaient des impressionnistes. Je dévie, je dévie et pour en revenir à Austra, leur son synthétique auquel est associé batterie et basse, enrobé de la voix de Katie et de touches de piano classique, fait vibrer ma sensibilité musicale. Leur album Feel it break posséde une couleur très mélancolique légèrement gothique qui emmène dans des contrés de rêves aux frontières de la féérie et de la fantasmagorie.
    tracklist
    01. Darken Her Horse
    02. Lose It
    03. The Future
    04. Beat and the Pulse
    05. Spellwork
    06. The Choke
    07. Hate Crime
    08. The Villain
    09. Shoot The Water
    10. The Noise
    11. The Beast
    Mon morceau préféré (je l'écoute plusieurs fois par jour) est sans aucun doute Lose it. C’est, il me semble, le morceau le moins sombre le plus gai de l’album et sur lequell Katie se livre à de belles vocalises qui me rappellent dans un style différent la performance de Lene Lovich sur Bird song.

     

     


    The Villain est mon second morceau préféré, il associe un son très puissant de synthétiseur, de basse et une rythmique entrainante dans un ambiance que je qualifierai de romantico-héroïque.
    The future débute sur une ritournelle entêtante au piano classique et bénéficie d'une ambiance aérienne et mélancolique grâce à la voix de Katie.
    Spellwork que je qualifierai le plus de new-wave vintage  est le nouveau single. Le clip pour l'illustrer fait très amateur et arty et parfois cheap (le coup des fumigénes) bien loin des vidéo-clips méga-surproduits que l'on a l'habitude de voir, du genre Lady Gaga and co. Personnellement j'apprécie les deux qui apportent chacune un univers visuel trés particulier. Le clip d'Austra est cohérent par rapport au thème de la chanson et  je vois plutôt ça comme une succession de tableaux étranges oniriques, ou alors ils avaient tous récoltés des champignons hallucinogenes dans la forêt. Quoi qu'il en soit Katie Stelmanis est une self-made jeune femme qui apporte beaucoup de créativité dans ce genre musical.

     


    Beat the pulse, est le 2° single extrait de l'album. Je n'oublie pas non plus Darken her horse qui ouvre l 'album et qui est sans doute le morceau le plus joliment ténébreux du lot.
    En définitive aucun morceau n'est à jeter et contribue à construire un univers musical très particulier.(Cagliostro)


    2 commentaires
  • web-boy-george
     
    Boy George (né George Alan O'Dowd le 14 juin 1961) est un chanteur compositeur anglais qui faisait parti du mouvement Néo-romantique qui émergea au début des années 80. Son look androgyne a permis le succès du groupe Culture Club dont la musique fut influencée par le rythm and blues, le reggae et le glam. Il poursuivit une carrière solo avec brio pour des titres tels que "Everything I own", "Sold", "To be reborn", "Don't cry", "Bow down mister", "Generations of love", "The crying game", "Same thing in reverse" et "Love is leaving" entre autres.
     
    Courant l'année 2011, Boy George était de retour avec un 8ème album studio en solo intitulé Ordinary Alien - The Kinky Roland Files dont deux singles furent extraits, tout d'abord l'excellent "Amazing Grace" sorti le 25 janvier 2011 puis le très bon "Turn 2 dust" sorti à l'été 2011. Un album dans l'air du temps, très rythmé et vraiment plaisant que les fans du Boy apprécieront sans aucun doute en attendant le retour de Culture Club courant 2012!  Je vous propose d'écouter et regarder le clip du titre "Amazing Grace". (NW Land)
     

     

    boy-george-ordinary-alien

    2 commentaires
  • omd-photo
     
    Nullement besoin de vous présenter OMD (Orchestral Manoeuvres in the Dark), groupe anglais de musique pop synthétique formé en 1978 par Andy mcCluskey et Paul Humphreys rejoins par Malcolm Holmes et Martin Cooper. Le groupe OMD connu pour ses hits singles que sont "Electricity", "Enola Gay", "Souvenir", "Tesla girls", "So in love", "Secret", "If you leave", "(Forever) Live and die" et "Pandora's box" entre autres, a sorti son 11ème album studio intitulé History of Modern sorti le 20 septembre 2010.
     
    Le nom de l'album fut trouvé par le chanteur Andy McCluskey lorsqu'il a vu danser sa fille dans un show artisitique appelé The History of Modernism. D'ailleurs, le premier extrait de l'album qui est le single "If you want it" sorti le 06 septembre 2010, fait apparaître des danseurs dans le clip. Le second single qui mérite vraiment le détour et qui fait l'unanimité auprès des connaisseurs est le titre "Sister Mary says" sorti le 19 novembre 2010. History of Modern est un très bon album que je vous conseille. Le troisième single fut sorti le 28 février 2011 sous la forme d'un Ep appelé History of Modern (part 1). Je vous propose d'écouter le titre phare de ce dernier album d'OMD qui est "Sister Mary says". (NW Land)
     

     

    omd - history of modern

    1 commentaire
  • créa nath n°1
     
    Aujourd'hui je vais vous parler des reprises. C'est une mode en ce moment! j'ai toujours une hésitation quand j'entends un interprète chanter la composition d'un autre. Je déplore souvent le manque de créativité du "copieur" Pourtant j'y adhère quand il parvient à me faire oublier l'original mais c'est très rare. Aujourd'hui 2 reprises sont dans le top 50 Shy'm avec "en apesanteur" et Shakira avec "je l'aime à mourir" je ne vois pas ce que Shy'm a apporté de nouveau au succès de Calogéro, si ce n'est un coté sexy qui envahit nos écrans et qui nous donne l'impression de déjà vue!. Alors que Shakira nous fait vibrer avec son interprétation très personnelle toute en émotion d'un des titres phare de Francis Cabrel.(Célange)

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique